Le blog du Fonds Afrique Développement (FADEV | www.fadev.fr)

Ressources et réflexions sur l'entrepreneuriat social en Afrique!

mardi 16 septembre 2014

LE DÉVELOPPEMENT ENDOGÈNE DE L’AFRIQUE DÉPEND DE SES PME… (1/2)

Les PME africaines constituent aujourd’hui le principal levier de développement du continent, par le potentiel qu’elles représentent mais aussi à cause du retard accumulé par les politiques publiques sur ce thème.

En effet, les grands programmes d’investissement et l’aide internationale ont jusqu’à présent consacré l’essentiel de leurs ressources à attirer de grands investisseurs ou à soutenir des projets d’infrastructure et de développement social. Si ces enjeux sont des conditions essentielles au décollage économique de l’Afrique, ils s’avèrent insuffisants sans un tissu d’entrepreneurs dynamiques et disposant des moyens de leurs ambitions.

Fort heureusement des initiatives privées et publiques conjuguent désormais leurs efforts pour soutenir les entreprises de taille plus modeste, avec la création d’incubateurs, de réseaux d’entraide, de bureaux de mise à niveau ou encore de maisons de l’entreprise.

Les succès d’entrepreneurs ont ainsi fini par percer et capter l’attention du grand public, favorisant la promotion du développement endogène, cette volonté de doter l’Afrique de ses propres moyens. Il était plus que temps de se rendre compte que les TPE, PME et PMI fournissent en Afrique une écrasante majorité des emplois, formels ou informels, et permettent ainsi une diffusion large des richesses et savoirs. Présentes sur l’ensemble des territoires, elles sont également le vecteur d’investissements plus équitablement répartis, évitant de déséquilibrer les régions et de creuser les tensions sociales. Très innovantes, les PME sont aussi à l’origine de nombreux projets véhiculant progrès technologique, social et environnemental ; elles participent ainsi très activement à un développement durable.

De plus, la jeunesse du continent africain, la diffusion de nouvelles technologies sur mesure et l’apport potentiel conséquent de sa diaspora en ressources matérielles et intellectuelles, entretiennent cette dynamique entrepreneuriale très forte. La nouvelle classe d’entrepreneurs deviendra très rapidement un levier sur lequel compter, et dont il convient donc d’anticiper les besoins.
 
Photo: Nord du Mali
Coopérative d’assemblage de machinerie agricole. En ayant recourt à divers fournisseurs, les artisans conçoivent des modèles répondant aux besoins et budgets des agriculteurs. La mécanisation est primordiale pour assurer de plus grands rendements dans la région et serait impossible si de tels ateliers n’avaient pas les moyens de préfinancer leurs commandes et de développer leurs activités à plus grande échelle; ce qui n’est pas toujours le cas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire